UNESCO Patrimoine mondial (Nancy, 17 mai)

Journée d’étude organisée par le LHAC de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy, en partenariat avec la DRAC Grand Est et l’Association des biens français du patrimoine mondial.

L’inscription sur la liste du patrimoine mondial : quelles connaissances scientifiques et compétences professionnelles afin d’œuvrer au repérage, au projet et à la gestion des biens patrimoniaux ?

Télécharger le programme complet.

Écrire une biographie : Marguerite Thibert (1886-1982).

Résultat de recherche d'images Dans le cadre du séminaire commun des laboratoires d’histoire de l’université d’Avignon (ANHIMA – CIHAM – CNE) se déroulera le vendredi 13 avril de 14h à 17h (salle 0E15, Campus Hannah Arendt, site Sainte-Marthe) la conférence suivante :

Écrire une biographie : Marguerite Thibert (1886-1982), femme engagée et fonctionnaire internationale.

 

Conférence aux archives de Vaucluse (13 avril)

Internement et incarcération à la Libération (1944-1949)

Par Laurent Duguet docteur en Histoire contemporaine, chercheur associé au Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales (CRISES – Montpellier 3).

À la Libération, le Vaucluse connait un nombre important d’arrestations de collaborateurs, suspectés ou avérés. D’abord dirigés vers les prisons d’Avignon ou de Carpentras, la plupart d’entre eux sont ensuite internés, à partir de décembre 1944, au “Camp Poinsard”, le Centre de séjour surveillé de Sorgues. Mais que différencie un tel camp dédié à l’internement d’un lieu d’incarcération ?
Documents d’archives à l’appui, nous éclairerons les spécificités de chacun et observerons la population du Centre de séjour surveillé de Sorgues jusqu’à sa transformation en camp pénitentiaire.

Archives départementales de Vaucluse, vendredi 13 avril à 18h.

Conférence à l’Isle-sur-la-Sorgue (7 avril)

Par David Djaoui, archéologue du musée départemental Arles antique. En 2011, le musée départemental Arles antique se lance dans un projet des plus ambitieux. Renflouer un chaland gallo-romain de 31 m de longueur recouvert par 900 m3 d’amphores et de céramiques. C’est dans cette vaste zone de dépotoir portuaire que des données totalement inédites ont été trouvées sur le commerce dans l’Antiquité. Mentions de cépages inconnus, nouvelles procédures commerciales, rites initiatiques d’une religion “à mystères”, inscriptions énigmatiques… Autant de découvertes surprenantes qui permettront à l’archéologue plongeur, David Djaoui, de présenter ses recherches comme une véritable enquête policière. Une conférence proposée par la Direction du Patrimoine de L’Isle-sur-la-Sorgue en partenariat avec l’association Memòri.

Samedi 7 avril 2018, à 14h30, Espace de Création Artistique, boulevard P. Pons, l’Isle-sur-la-Sorgue.