Débouchés

L’objectif du master Patrimoines et cultures numériques est de permettre à ses diplômé-e-s de trouver un emploi dans le domaine des archives, des bibliothèques ou des musées, dans le cadre d’institutions patrimoniales publiques ou privées.

La formation a été sélectionnée en mars 2018 par le magazine l’Étudiant, pour son classement des 257 meilleurs masters de France. Le master Patrimoine s’est en particulier distingué comme une “formation très professionnalisante”, avec un excellent niveau d’insertion.

Les étudiantes et les étudiants se destinent en partie, au terme de leur formation, aux métiers de la conservation du patrimoine, dans la fonction publique d’État ou territoriale (archives, bibliothèques, musées). Une autre partie se tourne vers le secteur privé (gestion des musées, sites patrimoniaux). Quelques étudiantes et étudiants peuvent également prolonger leurs études en doctorat d’histoire (avec une spécialisation dans le domaine des humanités numériques).

Statistiques par promotion.

Promotion Effectif Diplômés ayant un emploi Poursuite d’études Situation inconnue Part de diplômés ayant un emploi
2012 11 11 0 0 100 %
2013 10 6 0 3 86 %
2014 13 12 1 0 92 %
2015 20 8 1 6 57 %
2016 20 12 0 5 80 %

Statistiques agglomérées.

Emplois publics : 50 %.

Emplois privés : 42 %.

Poursuite d’études (doctorat) : 8 %.

Types d’emploi :

Archives : 30 %.

Assistants de conservation : 17 %

Médiation culturelle : 17 %

Bibliothèques : 7 %

Archéologie : 7 %

Numérisation de fonds/collections : 3 %

Recherche : 3 %

Autres : 17 %