Formation

La première année du master Patrimoines et cultures numériques comprend, au premier semestre, des enseignements sur l’histoire et ses sources, des cours généralistes consacrés aux métiers du patrimoine (archives, bibliothèques, musées, patrimoine bâti), des enseignements sur le droit et l’administration de la culture et du patrimoine. Le second semestre intègre des cours dédiés plus spécifiquement aux humanités numériques, à la patrimonialisation, à la collecte et à la conservation des documents numériques, ainsi que des approfondissements sur la gestion de services patrimoniaux ou la médiation culturelle. L’année s’achève par un stage de M1, qui donne lieu à la rédaction d’un premier rapport de stage, suivie d’une soutenance.

La seconde année de master permet d’approfondir les cours thématiques de première année (archives, bibliothèques, musées), tout en incluant des enseignements plus spécialisés sur la gestion numérique des patrimoines (édition électronique, bases de données et structuration de documents) ou la valorisation des fonds patrimoniaux. S’y ajoutent enfin une préparation aux concours de la fonction publique (conservation du patrimoine), des cours de médiation, des rencontres et des séances d’échanges avec les professionnels. L’intégralité du second semestre est consacrée à un stage long, qui s’achève par la rédaction d’un mémoire, suivie d’une soutenance.

L’ensemble de la formation est enrichie par un cycle de conférences, des cours de langues (allemand, anglais, espagnol, italien), la visite de sites archéologiques, de services patrimoniaux, et un suivi individuel des étudiants par l’équipe pédagogique.

⇓Présentation de la maquette 2018-2019.

⇓Syllabus [à venir].